Ratatouille aime les chatouilles

Tout comme les êtres humains, les rats sont chatouilleux ce qui a permis à Shimpei Ishiyama et Michael Brecht, deux neuroscientifiques de l’Université Humboldt de Berlin, de mettre en évidence le « centre cérébral des chatouilles » chez de jeunes rats, donc plus globalement chez les mammifères.

A la fin des années 90, un autre chercheur en neurosciences avait déjà découvert que les rats poussent de petits « cris » ultrasoniques lorsqu’ils sont chatouillés ou lorsqu’ils jouent, ces petits cris étant assimilables au rire des humains.

Brecht et Ishiyama ont enregistré ces cris ainsi que l’activité d’une zone du cortex des rats selon qu’ils étaient chatouillé sur le ventre, le dos ou encore en situation de stress. Résultat : les rats et nous sommes chatouilleux à peu près aux mêmes endroits. Les rats « en redemanderaient » même, puisqu’ils vont au devant de la main de l’expérimentateur. Par contre, les uns comme les autres nous apprécions nettement moins les chatouilles lorsque nous sommes stressés.

Si ce travail se confirme, il montrera que la sensibilité aux chatouilles encourage les interactions physiques avec les congénères et promeut le lien social !

http://www.nature.com/news/playful-rats-reveal-brain-region-that-drives-ticklishness-1.20973

Nathalie Pécoul

One Comment

  1. et moi qui croyait que le seul point positif qui différenciait l’homme d’un animal était sa capacité à rire (nettement moins dangereux que sa capacité à tuer pour autre chose que se nourrir)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *